Sections Principales
Présentation
Cadre législatif
Etablissements financiers
Statistiques monétaires
Notes de conjoncture
Indicateurs monétaires
Marché monétaire
Marché interbancaire
 Organisation / Fonctionnement du Marché Monétaire

  

II - LES NOUVELLES MODALITES ET INSTRUMENTS D’INTERVENTION DE LA BANQUE D’ALGERIE SUR LE MARCHE MONETAIRE

1/- Adjudication de crédits par appels d’offres :

Pris dans son ensemble, le système bancaire algérien est structurellement emprunteur. L’offre sur le marché ne couvre pas la totalité de la demande.

Le déficit ou le gap du marché (Marché monétaire étroit) est entièrement satisfait par la Banque d’Algérie.

L’instauration du système d’adjudication de crédits sur le marché monétaire, sous forme d’appel d’offres, par l’instruction n° 28/95 du 22 avril 1995 portant organisation du marché monétaire vient en remplacement du réescompte en tant que source principale de liquidités. La demande de liquidités sera graduellement canalisée vers le marché monétaire.

L’adjudication de crédits sera le principal instrument d’alimentation du système bancaire en monnaie "bancaire centrale".

Annonce de l’appel d’offres :

La veille de chaque adjudication de crédits par voie d’appel d’offres, la Banque d’Algérie invite les banques et les établissements financiers, soit par téléfax ou télex, à soumissionner à l’adjudication proposée.

Les éléments d’information dont disposeront ces derniers porteront sur :

- les taux d’intérêt cible,

- les types d’effets éligibles,

- la date de valeur de l’opération,

- la date d’échéance de l’opération,

- l’heure limite de soumission des offres.

1.2 Réception des offres :

Le jour de l’adjudication, jusqu'à l’heure limite, les soumissionnaires présentent leurs demandes d’emprunts en montant (500 millions de DA ou multiple de ce montant) accompagnées du listing de garanties tel qu’arrêté pour l’adjudication. (effets publics et les effets privés, classe 3).

Les banques et les établissements financiers s’engagent d’une manière irrévocable à maintenir leurs offres jusqu'à diffusion des résultats de l’adjudication.

Les garanties non conformes aux conditions de l’annonce de l’appel d’offres diminuent d’autant le montant qui sera adjugé.

1.3 Résultats de l’adjudication :

Les résultats de l’adjudication sont communiqués le jour de l’adjudication, au plus tard à 15h, à l’ensemble des soumissionnaires par voie téléphonique et confirmés par téléfax ou télex.

Les montants alloués alimentent les comptes courants ouverts auprès de la Banque d’Algérie le jour de valeur de l’opération.

2/- Les prises en pension à plusieurs jours :

Le recours aux prises en pensions à plusieurs jours se fait à l’initiative des banques.

A l’heure actuelle, cette pension n’est pas utilisée par les banques étant donné qu’elle est comprise dans les plafonds de refinancement individuels alloués par la Banque d’Algérie et les garanties exigées sont totalement engagées dans les mobilisations en réescompte et la couverture des pensions à 24 heures.

3/- Intervention par des opérations de fine tuning (réglage fin) :

La Banque d’Algérie suit quotidiennement les opérations traitées et les taux pratiqués sur le marché monétaire. En cas de tension importante sur les niveaux de taux, soit à la baisse ou à la hausse, la Banque d’Algérie peut intervenir par des opérations ponctuelles d’une durée de 24 heures pour éponger ou injecter des liquidités, ce qui lui permet de maîtriser le loyer de l’argent au jour le jour et de mettre l’accent sur le signal de taux.

De même, dans le cadre de ses opérations d’open market, la Banque d’Algérie peut acheter, sur le marché secondaire, des effets publics ayant moins de six mois à courir et des effets privés admissibles au réescompte et aux avances.

Ces opérations ont lieu à la seule initiative de la Banque d’Algérie.